Tâches AQ

L’asa assume dans le cadre de l’assurance qualité notamment les tâches suivantes:

Agrément des centres de formation de base et continue

Outre les fournisseurs actuels de cours ADR qui sont habituellement déjà reconnus comme centres de formation continue pour les cours OACP, d’autres organisations dont le siège est en Suisse obtiennent une reconnaissance comme centres de formation continue s’ils remplissent les critères nécessaires. L’examen des demandes est effectué par le centre administratif de l’asa.


Agrément des enseignants des centres de formation de base et continue

En rapport avec la reconnaissance des centres de formation continue, le centre administratif de l’asa octroie aussi des autorisations pour des enseignants, si ceux-ci satisfont aux critères nécessaire.
Enseignants


Surveillance des centres de formation de base et continue

Un contrôle est effectué dans le cadre d’audits périodiques pour savoir si les formations sont effectuées conformément aux directives. Il s’agit le plus souvent de visites de cours non annoncées par des experts de l‘assurance qualité. L’audit permet en premier lieu de contrôler l’exécution et le respect des conditions cadres (lieu de cours et infrastructures, déroulement du cours selon le programme, proportion des éléments de cours théoriques et pratiques, méthodologie et didactique, exécution correcte de l’examen).


Autorisation du programme des cours ADR

Contrairement aux cours de formation continue OACP, il existe de nombreuses directives de contenu et de forme pour les cours s’adressant aux conducteurs et aux conductrices de transport des marchandises dangereuses. Le centre administratif de l’asa examine si les programmes de cours proposés par les centres de formation de base et continue correspondent aux directives de l’ADR; de même pour les cours OACP, pour qu’ils puissent aussi être reconnus comme des cours de formation continue OACP.
Cours


Autorisation des questions d’examen

Un examen à la fin de la formation pour les marchandises dangereuses doit déterminer si les participants en ont compris le contenu et peuvent le mettre en application. Les questions d’examen doivent être présentées sous forme de réponses multiples, méthodologiquement correcte, le niveau juste et approprié. C’est le centre administratif de l’asa qui vérifie ces questions une fois par an.